Numalis a créé un correcteur de calcul informatique.

La société montpelliéraine adresse en priorité les secteurs d’activité où la fiabilité et la précision sont des enjeux majeurs : l’aéronautique, l’aérospatiale, la défense…

PRÉSENTATION DE L'ENTREPRISE

Numalis

Création en 2015
Siège à Montpellier (Hérault)
12 collaborateurs

« Les ordinateurs ne sont pas infaillibles ; ils calculent toujours avec une part d’approximation. »

Voilà pourquoi Arnault Ioualalen, un docteur en sciences de l’informatique orientée mathématiques, a fondé Numalis. Basée à Montpellier, sa société édite des logiciels d’aide à la conception de systèmes critiques, dont la force est de détecter et de corriger, au fur et à mesure du développement, les erreurs de calcul, inhérentes au mode de fonctionnement des ordinateurs. Ainsi, deux outils ont vu le jour : SPOAT repère les erreurs, tandis que WIZOAT rectifie le calcul à la volée.

Répondre aux besoins des industries de pointe

Ces solutions brevetées ciblent les besoins des industries de pointe pour lesquelles une erreur à la quatorzième décimale peut avoir de lourdes conséquences. Les exemples sont nombreux. À commencer par ce missile Patriot qui, en 1991 pendant la première guerre du Golfe, avait raté un Scud irakien qu’il était censé intercepter en vol. Un rapport d’enquête du General Accounting Office avait attribué la cause de cet échec à un calcul non précis depuis le lancement, dû à un cumul d’erreurs arithmétiques d’arrondis. Autre exemple : le crash en octobre 2016 de la sonde Schiaparelli sur Mars. Il fut, lui aussi, en partie expliqué par des erreurs de calcul.

Un partenariat avec Airbus Group Développement

Dans ce contexte, les logiciels développés par Numalis constituent des solutions pertinentes, ce d’autant plus qu’elles réduisent également les coûts de validation. La société adresse donc, en priorité, les secteurs qui utilisent le plus le calcul informatique : l’aéronautique, l’aérospatiale, la défense… En octobre dernier, Airbus Group Développement, une structure dédiée au soutien des PME et des start-ups du territoire, a signé un partenariat avec elle. Un nouveau soutien pour elle, un de plus.

Une levée de fonds en projet

Car Numalis est accompagnée depuis 2014 par AD’OCC, l’Agence de Développement économique de la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et d’autres partenaires.

« Ces soutiens nous ont permis de développer notre technologie », souligne Arnault Ioualalen.

Dernière aide en date : en 2018, la société montpelliéraine, accompagnée par AD’OCC, a bénéficié d’un Contrat Innovation de la Région, destiné à financer un de ses programmes de R&D pour les hélicoptères. C’est que la start-up se développe bien. Forte de 12 personnes, elle souhaite à présent lever 1 à 2 M€, afin de déployer ses forces commerciales avec des bureaux à Toulouse, Paris et en région PACA.

L’agence AD’OCC accompagne l’innovation des entreprises régionales