Ecocean crée des nurseries écologiques en milieu portuaire pour repeupler la bande côtière. Une solution très originale pour favoriser le rempoissonnement naturel.

PRÉSENTATION DE L'ENTREPRISE

Ecocean

Création en 2003
Siège à Montpellier
14 salariés
1,4 M€ de CA en 2018

Une solution complémentaire aux aires marines protégées et aux récifs artificiels. Créée par Gilles Lecaillon, un biologiste marin, Ecocean a conçu et breveté des nurseries artificielles, baptisées Biohut ©, à placer non pas dans des sanctuaires naturels, mais dans des secteurs aménagés par l’homme, la plupart du temps au sein des marinas.

Habitats propices au développement des juvéniles

Dans ces habitats fabriqués de toutes pièces en Occitanie, les larves de poisson y trouvent nourriture et protection pour grandir à l’abri des prédateurs. Ces refuges reproduisent les conditions nécessaires au développement des juvéniles dans des zones qui ne leur étaient pas propices, faute d’endroits où se protéger.

« Dans une nature en bon état, 5% des très jeunes poissons parviennent à l’âge adulte, ce qui assure la préservation des espèces. Mais, dans les secteurs aménagés, ce chiffre tombe à moins de 1%. D’où la solution que nous avons mise au point. Elle permet de réduire l’impact des aménagements, en ramenant la part de survivants à ce qu’elle est dans le milieu naturel », explique Gilles Lecaillon.

Eau de mer comme eau douce

Le marché d’Ecocean ne cible pas que les ports maritimes, il vise également les ports fluviaux. À chaque écosystème sa solution, mais toujours à base de matériaux et de substrats écologiques. Pour les espaces maritimes, huit produits ont déjà été mis au point. Parmi eux figure un module grillagé, composée de trois compartiments, celui du centre renfermant des coquilles d’huîtres où s’implantent mollusques, crustacés et petits invertébrés, garde-manger des larves de poisson. Un autre est formé d’une platine hérissée de tiges de bois solidement accrochées, garantissant un abri solide. Tous ces produits peuvent aussi s’installer sur d’autres types de supports installés en mer (digues, éoliennes offshore…), grâce au système d’accroche et à leur forme modulable et adaptable.

De nombreux partenariats scientifiques

La conception des Biohut © ne doit rien au hasard. Ecocean travaille depuis sa création avec l’Université de Perpignan et particulièrement le Centre de Recherche sur les Écosystèmes Marins (CREM), les Universités d’Exeter et de Bristol (Royaume Uni), l’Ifremer de Toulon… La société est impliquée dans le programme européen Life+Agescic dédié à la protection des océans. Elle est soutenue dans ses projets par l’Agence de l’Eau RMC, l’Ademe…

Ecocean étoffe sa gamme de produits

Une trentaine de ports utilise ses habitats. Le prochain sur la liste sera celui de Tampico (Mexique). Ecocean est en phase de développement.

« Le prix des Inn’Ovations tombe à point nommé pour nous », commente Gilles Lecaillon qui s’apprête à étoffer sa gamme de produits. « Nous nous intéressons à présent aux crustacés. L’idée sera de développer des habitats notamment pour les flotteurs d’éoliennes offshore au large de Leucate », dévoile-t-il.

L’agence AD’OCC accompagne l’innovation des entreprises régionales