Démo Occitanie Innov – L’Aquaponie : quand l’horticulture et l’aquaculture se rencontrent pour tester « le produire autrement »

Lauréat de l’appel à projet CAS DAR 2013-2017 et FEAMP 2018-2022 pour la présentation d’un projet innovant APIVA : AquaPonie Innovation Végétale Et aquaculture: L’EPLEFPA Lozère et la PFT GH2O, ses partenaires d’instituts techniques et de recherche (ITAVI Rouen, CIRAD Montpellier, INRA Sizun, ASTREDHOR Brindas) et ses partenaires privés (Premier Tech Horticulture, Anjou Plants) ont conduit un programme de recherche appliquée pluriannuel sur l’AQUAPONIE dans une unité pilote sur eau recirculée (15m3 d’élevage et serre froide de 400m²).

L’objectif majeur de ce programme est de démontrer la faisabilité technico-économique d’associations de poissons et de plantes comestibles. Ces co-productions sont étudiées en système recirculé permettant de réduire fortement les besoins en eau du milieu naturel, réduire les rejets et obtenir une eau d’élevage de qualité piscicole grâce au processus de phytoépuration.

Le couplage de 2 productions (animale et végétale) nécessite de tester différentes espèces (carpe, truite et esturgeon) en « symbiose » avec différents végétaux de manière simultanée ou successive (cresson, plantes aromatiques, salades, fraises). Les structures de production hors-sol (tables à marée, plateaux flottants, gouttières suspendues), les bilans de masse (azote, phosphore), les ratio kg aliment/surface plantée, les rendements aquacoles et horticoles, la qualité sanitaire et organoleptique des produits, les coûts de production constituent les sujets d’étude de ce programme conséquent.

Des modes de culture diversifiés et des productions remarquables de légumes.

Les scenarii de production de la nouvelle serre, implantée en 2015, (financements Conseil régional, Onema, Fonds Européen de la Pêche) donnent depuis 6 années des résultats spectaculaires qui « bousculent » les fondements de la culture hors-sol conventionnelle. Aucun engrais chimique, aucun pesticide, ni ajout d’acide pour améliorer l’assimilation minérale, mais la présence d’une population de micro-organismes générée par la production aquacole, la mise en place d’une ruche, la conduite de biocontrôle (avec auxiliaires de cultures), la création de bandes fleuries, la biotisation des substrats, permettent d’optimiser les processus physiologiques des végétaux tout en maintenant un environnement propice aux poissons. Les productions obtenues sont équivalentes ou supérieures à celles obtenues en système conventionnel plein champ sans la pénibilité du travail, ni la consommation d’eau (3 fois moins /m²/an par rapport au modèle conventionnel plein champ). Les légumes, fruits et jeunes pousses d’orge (fourrage vert) poussent à « hauteur d’homme » sans salissures. Des salades atteignent 500g de poids moyen sur 4-6 semaines, les rendements en fraises dépassent les 500g/plant sur la saison de production. Les boues extraites du système sont traitées par lombrifiltration ou lombricompostage et moyennant une nitrification supplémentaire par biofiltre produisent un lixiviat fertilisant réutilisable dans l’activité horticole. La qualité bactériologique est du même niveau que celle des végétaux crus désinfectés de restauration collective et une qualité sensorielle digne des produits « saveurs de l’année » (analyse sensorielle laboratoire Eurofins).

Différentes thématiques restent à traiter ou à approfondir dans le cadre du 2e programme FEAMP 2018-2022 : la qualité nutritionnelle des produits, la production de jeunes pousses d’orge comme complément alimentaire des animaux d’élevage, le traitement secondaire des boues par lombrifiltration, l’optimisation de la biotisation naturelle des substrats de culture, la rentabilité technico-économique, etc.

Des élèves et des stagiaires ingénieurs engagés avec leurs enseignants – chargés de projet PFT pour produire autrement.

Dans ces programmes d’expérimentation, ce sont les chargés de projet PFT qui œuvrent à la conduite d’études à destination des TPE-PME et la valorisation pédagogique des travaux réalisés. Lors des applications pratiques, les futurs professionnels des métiers de l’horticulture et de l’aquaculture s’investissent quotidiennement deux heures par jour en binôme matin et soir ainsi que pendant les vacances scolaires pour contribuer au déroulement du programme national et des études spécifiques conventionnées sur l’alimentation alternative des poissons. Des formations courtes sont de plus organisées depuis 2017 pour accompagner des porteurs de projet en collaboration avec des spécialistes de la réglementation, de la santé animale et de l’horticulture hors-sol de la région Occitanie.

Ressources documentaires

Site internet APIVA : https://projetapiva.wordpress.com/

Site internet EPLEFPA de la Lozère : http://epl.lozere.educagri.fr/

 

Le 3 février à Occitanie Innov, vous pourrez venir échanger avec la PFT GH2O EPLEFPA Tarn-Gard-Lozère  sur son e-stand !

Venez rencontrer Polymny dans le hall «Compétences Technologiques» à l’occasion d’Occitanie Innov,

Pour participer à Occitanie Innov, inscrivez-vous dès maintenant !